Est-il possible d’admirer et de célébrer, le « Corps » du Ngondo, tout en rejetant « Son Âme » ???

Par Martha Dayas-Eyoum, 2007, BNS, TVR

C’est en lisant les différents témoignages recueillis, dans le cadre du Dossier Ngondo, et les réactions qui en découlent (merci encore pour votre participation) que j’en suis arrivée à me poser la question suivante :
Est-il possible, d’admirer et de célébrer le « Corps » du Ngondo, tout en rejetant « Son Âme » ?
Je me suis rendue compte en effet, que s’agissant de cette institution et assemblée traditionnelle Sawa qu’est le Ngondo, je ne m’intéressais, moi-même jusqu’alors, qu’à son aspect Festif, Ngand’a Ngondo en Duala. Et comme beaucoup d’entre nous qui avons la Foi en Christ, j’ai toujours pensé, que tout le côté spirituel (je préfère ce terme à celui de mystique que je trouve ici réducteur) du Ngondo était à éviter ; Qu’il fallait s’en détacher…
Mais à force de lecture, comme par exemple le livre de Monsieur Valère EPEE, intitulé Le Paradis Tabou, Autopsie d’une Culture assassinée,grâce à différents échanges avec des Ainés Sawa, grâce à vos interventions et autres interpellations, (lire les articles suivants : LE PROFESSEUR KANGUE NOUS LIVRE LE FOND DE SA PENSEE ; et GENERATION CONSCIENTE SAWA!!! ) chers Bonasawanautes, je suis très partagée et pense même peut être m’être trompée.
Le Ngondo en tant qu’institution prône la Tolérance, le partage, le Respect la Paix…
Que de valeurs nobles pour le maintien d’une société unie…
N’est-ce pas forts de cette Philosophie, de cette façon d’être que nos Ancêtres, nos Mbámbé ont pu et su embrasser des religions et des façons de penser qui n’étaient pas les leurs ???
Peut être que je fais fausse route, mais ne nous positionnons nous pas dans un mauvais sens en parlant d’incompatibilité d’avec nos valeurs religieuses actuelles. ?
Peut-on réellement trouver un équilibre en rejetant notre essence propre, notre héritage culturel ?
Entre nous, notre manière de percevoir la Religion Chrétienne par exemple (catholique, protestante) à nous Sawa, Bantous, Camerounais, Africains, est-elle réellement la même que celle de personnes issues de culture Européenne, Française, Celtique… ?
L’empreinte de nos origines culturelles nous rend forcement différents, pour autant dans ce cas là, y aurait-il des Bons et des Mauvais Chrétiens ???
C’est vrai que c’est un sujet complexe qui justement demande recul et éclairages d’Anciens qui acceptent de partager avec nous, surtout pour des personnes qui comme moi, n’ont jamais assisté aux cérémonies dans l’eau et autres processions héritées de nos Ancêtres…
Cependant, je commence à être persuadée, qu’il est impossible d’admirer et de célébrer le Corps du Ngondo, qui est l’aspect visible, festif, en niant L’Âme du Ngondo qui est sa partie spirituelle, invisible.
Comment alors garder cet Héritage en vie, qui est partie intégrante de notre Patrimoine culturel, de notre Histoire, de nos racines ?
Qu’en pensez- vous Amis Bonasawanautes ???

Article ajouté le 2007-12-02 , consulté 664 fois
http://bonasawa.blog4ever.com

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

  • décembre 2009
    L Ma Me J V S D
        sept »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Articles récents

  • Mes albums

    • Album : LES DANSES
      <b>223615_255033691193449_3418157_n</b> <br />
    • Album : " MALEA " LES CONSEILS
      <b>bwam1</b> <br />
    • Album : MADUTA MA MBOASU
      <b>t-_Users_davidcadasse_Desktop_SEB___CAM_BLOG_04_CAM_LITT_005</b> <br />
    • Album : MBOASU
      <b>SAR RENE BELL DEUIL SOPPO PRISO</b> <br />

comité des fêtes Bosmie l'A... |
blogafe |
pôle enfance vallée verte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Christ Gloire des Nations
| Sur la route de Lawspet
| "Cercle de l'Amit...